heure-digital-virtuel-presentiel

A l’heure du digital et du virtuel, le présentiel reste essentiel… le DRH garant du bon équilibre

Avec l’arrivée massive du Digital, le virtuel tend à remplir tout l’espace relationnel privé et professionnel. Dans les entreprises les vertus du virtuel ont tendance à être magnifiées, au-delà des réelles avancées en matière d’usage car elles peuvent aussi être source de productivité.

Le 2.0 devient parfois une manne de justification de réductions des coûts. Au nom du Digital on réduit les déplacements, les réunions physiques, on prône le zéro papier, toutefois la motivation des salariés et la coopération dans les équipes nécessitent un juste équilibre de présence physique dont le DRH doit être le garant.

Dématérialisation et présence virtuelle, la productivité version 2.0 »

Parmi les points que l’entreprise voit positivement avec l’arrivée du digital, il y a tout ce qui touche à la dématérialisation avec l’ambition d’excellence des « 5 zéros » : zéro stock, zéro défaut, zéro panne, zéro délai, zéro papier… les imprimantes s’éloignent des postes de travail et leur nombre par salarié diminue, et c’est l’occasion de revoir tous les processus.

Comme pour les documents, la présence physique devient l’objet des attentions de réduction de coûts : le bureau virtuel, avec une interface sur les PC en mobilité ou les espaces collaboratifs partagés sont de nature à augmenter la disponibilité du salarié au delà des horaires de bureau et du poste de travail.

Et que penser de l’arrivée des robots, infatigables, interchangeables et sans récriminations syndicales… Le DRH doit évidemment emboîter le pas des DG et DAF pour gérer cette « déshumanisation »  qui vient modifier sa fonction première.

Plateformes collaboratives, la mise en relation 2.0

Mais le Digital c’est aussi une formidable opportunité pour optimiser le potentiel humain. Avec l’internet les connexions entre les personnes, les idées et les documents permettent d’innover en permanence, de considérer les initiatives de tous dans l’entreprise.

Les plateformes collaboratives permettent d’échanger à distance et remplacent le brainstorming près de la  « machine à café » en permettant aux salariés de converser avec les salariés d’autres continents et d’échanger des procédés qui permettent la cross-fertilisation multi-culturelle.

Et que dire du big data ? cette manne d’informations qui va permettre avec le montée du machine-to-machine et l’arrivée d’analyses des « data-scientists » à offrir des services personnalisés de bout en bout à des clients de plus en plus exigeants… Là encore ce n’est plus sur le point de vente que se situe la vraie guerre commerciale mais  à distance entre un vendeur et un client virtuel …

heure-digital-virtuel-presentiel

Management digital, gestion du paradoxe présence distance

Comme pour la relation client dont l’« expérience » nécessite une présence pleine et satisfaisante  aussi bien virtuelle que réelle, le salarié dans son parcours d’entreprise et pour tenir sa fonction doit pouvoir disposer des outils digitaux qui vont lui permettre d’être plus efficaces et à la fois rester en contact avec ses collègues et ses partenaires.

La tentation du  management par le mail et de la connaissance exclusive par internet a aujourd’hui fait long feu.

Si les télé-réunions (calls, Skype, visioconférences…) permettent d’économiser de l’énergie en déplacement mais  également de bénéficier d’une organisation du travail plus structurée reconnue par tous les télétravailleurs, c’est justement toute la dimension informelle qui manque.

L’échange impromptu, le déjeuner qui permet de sortir du cadre, les rires complices qui créent le réseau informel, la magie du partage du collectif sont autant de moments de présence irremplaçables.

Ainsi toutes les stratégies de formation, qui impliquent au-delà d’un transfert de connaissance un changement de comportement, ou d’empowerment à une vision de transformation nécessitent-elles une présence et d’associer aux outils digitaux des événements dédiés.

Et l’exemplarité du DRH ? vers une DRH « expérientielle » à distance et présente à la fois?

L’exemplarité des dirigeants est une condition sine qua non de tout changement (*). Les comportements se reflétant dans le système, il est essentiel que l’exemple soit donné au plus haut niveau…et notamment du DRH.

Ayant déjà bien amorcé la dématérialisation (du bulletin de salaire, des congés…), la prochaine étape est de revoir l’organisation du travail et de remettre en perspective les moments de présence à valeur ajoutée des salariés dans l’entreprise pour les motiver et… les fidéliser.

(**) « L’innovation, la manager et développer la créativité » Sylvie Brémond Mookherjee ; version papier et e-book disponibles sur www.carnetsdecom.com

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *