Innovation et Développement Durable, pour une innovation porteuse de progrès et de croissance grâce au Design Thinking.

dev dur blossom

A l’occasion de la 12ème Université d’été du Développement Durable qui se tiendra à Bordeaux les 11 et 12 septembre prochains, j’interviendrai à la Table Ronde consacrée à « Innovation et Développement Durable ».Ce sera l’occasion de rappeler ma conviction que le développement durable, dans ses dimensions tant environnementale, sociale qu’économique, constitue une opportunité pour l’innovation.

Conviction qui s’est traduite de manière assez avant-gardiste pour moi en créant dès le début des années 2000 l’activité Développement Durable au centre de Recherche de France Télécom où j’ai lancé des projets comme notamment la « Livebox verte » … et j’adhère aujourd’hui aux programmes d’Orange sur « la dématérialisation, levier de Développement durable » ou avec le Syntec « IT green ».

Après être passée ces dernières années par la Recherche L’Oréal, cette conviction est renforcée car le leader mondial de la cosmétique utilise le développement durable comme source d’inspiration pour aborder sa croissance. Je ne citerais que le programme « Sharing Beauty with All » qui promet qu’ « en 2020 L’Oréal aura réduit son empreinte environnementale de 60% tout en apportant la beauté à 1 milliard de consommateurs de plus dans le monde ».

Parfois considérée comme étant « destructrice » tel que le très médiatique Luc Ferry en a porté le message(« L’innovation Destructrice »-Plon), l’innovation est aussi porteuse de progrès. Pour ne prendre que l’axe environnemental avec l’éco-innovation ,l’innovation technologique permet , grâce à des procédés plus efficaces, un meilleur usage des ressources -matières premières, sources d’énergie, eau– et la réduction de l’impact sur l’environnement par la minimisation des rejets ou la correction des effets. Ainsi L’Oréal dont l’une des priorités en la matière est l’eau, travaille à la formulation de shampoings dont le rinçage ne nécessitera qu’un litre d’eau au lieu des 7 en moyenne actuellement.

Par ailleurs la prise en compte de ces contraintes nécessite une autre manière d’innover et impacte donc le management de l’innovation. Le Design Thinking, en mettant l’utilisateur au cœur de l’innovation, favorise la prise en compte de tous les acteurs et de toutes les types de contraintes, dans lequel les enjeux de durabilité ,tant environnementale que sociale et économique sont naturellement intégrés.

design thinking blog

En créant Innovation Blossom, consacré aux nouveaux modes de management de l’innovation, j’ai d’emblée intégré les différentes méthodes de systémiques dont j’ai assisté à l’émergence dans la Silicon Valley et au premier chef le Design Thinking . Fabuleuse méthode de créativité orientée utilisateur dont Tim Brown et IDEO sont des références depuis l’origine, c’est une démarche qui crée également l’adhésion et l’engagement des différents acteurs pour un développement accéléré…en cohérence avec le « blossom », l’éclosion ,des idées ,des talents …de l’innovation

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *