perle rare guerre des talents 2.0

La guerre des talents à l’heure du 2.0: à la recherche de la perle rare

Pour 77% des entreprises, le manque de compétences est l’obstacle majeur à leur transformation digitale

perle rare guerre des talents 2.0La guerre des talents annoncée prend aujourd’hui un tour nouveau ..celui de la pénurie des compétences digitales.

Le MIT Center For Digital Business a révélé que « 77% des entreprises considèrent que le manque de compétences digitales est l’obstacle majeur à leur Transformation digitale ». En considérant les entreprises les plus avancées en terme de digitalisation et qui ont investi dans des compétences digitales, cette étude a permis de mesurer que celles-ci sont en moyenne 26% plus profitables que leurs compétiteurs…

La pénurie de compétences crée donc une nouvelle guerre des talents, il ne suffit plus d’aller chercher des compétences spécifiques à chaque département de l’entreprise mais d’être le premier à trouver la perle rare : des compétences digitales et fonctionnelles en même temps. La chasse aux talents se manifeste à travers l’entière organisation avec une ampleur nouvelle.

Cette révolution est une vraie opportunité pour la DRH qui peut prendre la posture d’une entité stratégique influente dans la transformation

Exploiter les opportunités du digital pour recruter , fidéliser et former

La DRH doit en effet exploiter les opportunités offertes par le digital, pour recruter ces nouveaux talents(cf billet sur l’exemple BNP ), en recruter lui-même àl a DRH pour ses propres besoins mais aussi dans son rôle de service à destination des métiers. La DRH se positionne au regard de nouvelles opportunités (évolution du management, formation,…), de nouveaux risques (fracture numérique entre « Natives » et « Immigrants », risques psychosociaux, réputation,..), et d’une nouvelle organisation du travail (hiérarchie aplanie, logique de collaboration,…).La formation va prendre un nouveau visage avec la généralisation des MOOCs d’entreprise et les événements auto-apprenants

Anticiper la diversité à venir…et les exigences du salarié -consommateur

Une fois recrutés , il faut fidéliser ces nouveaux talents …et les RH doivent s’adapter aux salariés qui ont un niveau d’exigence de plus en plus élevé, de même que dans la vie civile où ils sont « acteurs » de leur consommation et sont sollicités pour participer à la conception des produits (« l’écoute client « du marketing ), les salariés s’attendent dans l’entreprise à être écoutés, voire sollicités pour des idées de transformation ou de reconnaissance, et a fortiori pour les talents qui sont au centre de sollicitations permanentes des concurrents.Les nouvelles générations, celles des enfants rois, tellement habituées au cooconing familial ,auront des exigences de protection de non frustration et de satisfaction de besoins immédiats qu’il faudra anticiper.

Enfin il va bien falloir que les DRH adoptent des modes de relations différenciés pour anticiper 2020, quand 60% des collaborateurs seront issus de la génération Y et 4 à 5 générations de salariés cohabiteront ensemble dans l’entreprise !une nouvelle guerre à venir …celle de la cohabitation des talents!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *